Toute bonne conversation est la réalisation d’une utopie. La société idéale cesse d’y être une chimère ou un horizon nécessitant la mise en place de lois, de réformes ou de révolutions : elle se vit dans l’éphémère de la parole déployée. Un principe performatif y est en jeu, aussi efficace que simple, imperceptible à force d’insignifiance, réversible dans ses effets : la parole crée ou défait, dans l’instant même de sa profération, la société.
– Emmanuel Godo, La Conversation, une utopie de l'éphémère, Presses universitaires de France, 2014

Au milieu des bureaux empilés est un projet artistique social et engagé qui interroge les notions de pouvoir, d’expertise et de crédibilité en lien avec le débat actuel sur l’éducation.

PROTOCOLE

Chaque phase du projet s’amorce selon un protocole prédéfini. J’infiltre des écoles secondaires en offrant d’animer un atelier de thé. Cet atelier est un prétexte qui me permet de détourner l’utilisation d’une salle de classe afin de créer un espace alternatif où les élèves peuvent repenser le système scolaire à l’intérieur même de l’institution responsable de son application. Ensemble, nous créons un environnement sécuritaire où peuvent naitre des conversations performatives.

Avant chaque discussion, je transforme la salle de classe à l’aide d’une installation qui se substitue au mobilier scolaire et modifie le rapport des jeunes à l’espace. Avec l’autorisation des participant.e.s, j’utilise une enregistreuse audio afin de créer des ponts entre des écoles de différentes communautés. Les extraits que je sélectionne sont approuvés par les jeunes au fil d'un processus transparent qui leur permet de décider s'ils ou elles souhaitent situer leur parole dans l'espace public ou privé. Au début de chaque atelier, nous écoutons des extraits d’une conversation issue d’une autre école: ces paroles transposées d’une région à l’autre servent de point de départ pour les nouveaux échanges.

DÉMARCHE ET TRAVAIL D'ATELIER

J’aspire à susciter ces conversations singulières où la parole tente de déconstruire et de refaire la société. Ces conversations performatives portent le germe d’un changement social puisqu’elles constituent des ilots éphémères d’expérimentation d’un nouveau vivre-ensemble. J’utilise la photographie, la vidéo, le travail du bois, la performance et le dessin pour, à la fois, stimuler ces conversations et porter ce qu’elles ont fait émerger. Les conversations performatives tirent leur puissance de leur état de mouvement constant; ainsi, tenter de les définir revient à leur retirer une partie de cette force. Néanmoins, refuser de les définir revient à se priver des outils qui permettraient de les comprendre. Mon travail navigue ce paradoxe. Pour tenter de comprendre les conversations performatives sans énoncer de critères figés, j’ai choisi de penser l’échange comme un objet esthétique. Je tente de comprendre les conversations performatives par le dessin; grâce à un processus à la fois méticuleux et subjectif de représentation des données récoltées manuellement et analogiquement lors de l'écoute des enregistrements.

DATES

PHASE 01
23 février 2018 au 15 mai 2018 : Conversations école 1,2,3 et 4 (Montréal,Qc)

PHASE 02
04 mars au 31 mars 2019: Conversations école 5 (Carleton-sur-Mer, Qc) dans le cadre d'une résidence d'artiste avec le Centre Vaste et Vague 27 mars 2019 à 13h: Conversation & Présentation d'artiste sur l'esthétique des conversations. Ouvert à tous.
30 mars 2019 à 10h30: Événement de clôture de la Phase 02. Ouvert à tous.

PHASE 03
02 mai au 30 juillet 2019: Conversations école 6 et 7 (Lichtensteig, Suisse) dans le cadre d'une résidence d'artiste avec Dogo Residenz

PHASE 04
Octobre et novembre 2019: Conversations école 7 et 8 (Lévis, Qc) dans le cadre d'une résidence d'artiste avec le Centre Regart Art actuel

EXPOSITIONS
08 novembre au 20 décembre 2019: Exposition solo au Centre Regart Art actuel (Lévis, Qc)
Novembre 2019: Exposition collective à Dogo Residenz für Neue Kunst (Lichtensteig, Suisse)

Anouk Verviers est une artiste interdisciplinaire qui vit et travaille à Montréal, Qc. Elle crée des lieux mobiles qui abritent et stimulent des conversations permettant la naissance d'une compréhension mutuelle. S'inscrivant dans des communautés en tant qu'artiste, elle développe des projets collaboratifs de longue durée qui lui permettent de pousser sa réflexion sur le rôle de l'artiste et de l'art dans la société. Détentrice d'un baccalauréat de l'UQÀM, elle a notamment travaillé avec le Centre d'artistes Dare Dare, la FAC de Saint-Lambert et la Galerie Art Mûr, et a réalisé une résidence de production à La Pocatière avec VRillE Art actuel. Elle réalisera, en 2019, une résidence à Carleton-sur-Mer avec Vaste et Vague, une résidence en Suisse avec Dogo Residenz et présentera une exposition solo à Regart Art Actuel.

Site internet: http://www.anoukverviers.com/

© Anouk Verviers       anouk.verviers@gmail.com
Reproduction et distribution interdite sans la persmission de l'artiste
Consulter les remerciements